Skip to content

Est-ce que de l’oméga-3 spéciale est nécessaire pour les femmes enceintes ?

2015 February 8

Question :
Je suis actuellement enceinte et je suis vraiment partagée entre vos capsules d’huile de poisson ou celles de MorDHA qui sont notamment faites pour les femmes enceintes etc. MorDHA contient au moins 104mg de EPA, 480 mg de DHA et 56 mg d’autres acides gras oméga-3.

Oméga 3

Que recommandez-vous, cela va-t-il faire une grande différence pour moi et mon bébé ?

Réponse :
Beaucoup d’entreprises ont affirmé pendant des années que l’EPA était importante pour les adultes, et la DHA pour les femmes qui sont enceintes, les jeunes enfants et bébés. Sur la base de cette hypothèse, plusieurs produits à base de DHA ou EPA uniquement ont été mis sur le marché.

Cependant, à notre connaissance, il n’existe guère de recherches (ou pas du tout) au sujet des différentes proportions des acides gras oméga-3 EPA et DHA, et il n’a jamais été démontré que l’EPA ou DHA seraient mieux adaptés dans certaines circonstances. Nous n’avons pas connaissance de travaux de recherche qui montrent les différences entre homme et femme d’un côté, et femme enceinte de l’autre.

Cependant, il nous semble clair que chaque personne a un métabolismes tout à fait différent. Ainsi, un équilibre parfait n’existe pas vraiment, quoi qu’il en soit. Notre recommandation: prenez beaucoup d’huile de poisson (oméga-3) avec un ratio d’EPA / DHA normal et naturel. Dans le cas de notre huile de poisson (oméga-3) : prenez deux capsules par jour, et vous aurez toujours assez d’EPA et de DHA disponibles pour votre organisme. Notre corps sait très bien quelles proportions il doit absorber.

En outre, l’EPA a également des fonctions importantes, et une huile qui contient principalement de la DHA pourrait ne pas avoir une quantité suffisante d’EPA.

En outre, une huile avec un équilibre naturel d’EPA et de DHA ne peut être obtenue que par voie chimique (avec une séparation chimique des acides gras de la molécule de glycérol, et plus tard seulement en remettant l’EPA ou le DHA). Nous ne sommes pas en faveur de ces procédés : nous préférons autant que faire se peut garder l’huile de poisson dans son état naturel.