Skip to content

Glucosamine et chondroïtine : utiles en cas d’usure du genou ?

2013 January 18

Question :
Ça fait déjà depuis un moment que j’ai des problèmes de genoux, mais je ne vais pas facilement chez le médecin. Ça a continué comme ça jusqu’il y a 2 semaines, quand j’ai tout d’un coup découvert que j’avais un kyste dans le creux du genou gauche. Je suis allé voir mon médecin de famille qui m’a envoyé chez l’orthopédiste. Celui-ci m’a dit que ça devait être un problème d’usure (une petite déchirure du ménisque) et qu’il n’y avait rien à faire (à part « arrêter de vieillir »).

Sulfate de chondroïtine

Je n’ai que 46 ans et je trouve dommage cette histoire de genoux. D’après votre expérience, est-ce que vous me recommanderiez la glucosamine et la chondroïtine ?

Réponse :
L’usure dont parle l’orthopédiste est en fait de l’arthrose. Cette arthrose pourrait résulter de la fissure du ménisque (arthrose dite secondaire). La glucosamine et la chondroïtine donnent souvent de bons résultats dans les cas d’arthrose et arthrose secondaire du genou. Dans 2 cas sur 3, les personnes souffrant de douleurs d’arthrose ressentent une nette amélioration avec la glucosamine. Son utilisation en combinaison avec la chondroïtine renforcera l’effet et ralentira la progression de la maladie (et dans certains cas l’arrêtera même).

Normalement, les effets commencent à se faire sentir dans les 3 mois (un pot suffit pour 3 mois). Les suppléments n’auront pas d’effet sur le kyste actuel, mais, très souvent, les kystes disparaissent d’eux-mêmes. Il est important de rester actif. L’activité physique contribue à freiner la progression de l’arthrose. Les suppléments sont également plus efficaces chez les personnes qui bougent.