Skip to content

Quels comprimés utiliser pour la dysplasie congénitale de la hanche ?

2017 February 20

Question :
J’ai une dysplasie congénitale modérée de la hanche, j’ai 51 ans et veux m’assurer que mon cartilage reste en bon état. Quels comprimés recommandez-vous ?

Réponse :
Est-ce que votre hanche vous tracasse depuis un certain temps, et a-t-on trouvé un certain degré de lésions du cartilage ?

Si vous n’avez pas de symptômes, et aucun dommage n’a été encore trouvé, alors la chondroïtine seule peut être suffisante. Ce supplément assure une protection contre l’usure et a le moins de chance d’effets secondaires. La recherche sur l’effet de la chondroïtine a montré qu’elle ralentit l’usure jusqu’à 4 fois (en moyenne) chez les personnes souffrant d’arthrose. Cela avec une dose quotidienne de 800mg. Notre supplément contient 1200mg par dose quotidienne de deux gélules. Vous pouvez alterner des doses de 1 à 2 gélules par jour.

Garantir que les problèmes ne se produiront jamais est difficile à dire. Les gens réagissent différemment aux suppléments. Vous aurez la meilleure des protections en prenant une combinaison de suppléments, comme c’est le cas avec Arthro-5. Mais nous ne conseillons ce produit que quand il y a des symptômes réels.

Sulfate de chondroïtine

Réponse :
Aucune arthrose n’a encore été identifiée, mais je marche parfois un peu différemment.

Réponse :
Est-ce que cette action de « marcher différemment » est liée à la dysplasie de la hanche ? Si c’est quelque chose qui s’est produit au cours des dernières années, vous devriez alors voir si ça va mieux après que vous ayez essayé la glucosamine pendant environ trois mois. La glucosamine améliore la marche chez les personnes souffrant d’arthrose.

Si vous avez toujours eu du mal à marcher alors la chondroïtine devrait être suffisante. Bien sûr, vous pouvez toujours compléter avec de la glucosamine. Cela empêche l’usure, tout comme la chondroïtine.

Mais parce que la glucosamine fonctionne d’une manière différente, elle complète très bien la chondroïtine. Ensemble, elles protègent encore mieux contre le développement de l’arthrose.